Aussi spectaculairement que son départ, le retour de Thomas Pesquet sur Terre est prévu au mois de mai 2017 où il retrouvera sa gravité natale...

Six mois en micro gravité avant de retrouver le plancher des vaches, décortiquons ensembles cette mission tant méritée :

 

Mais c'est qui Thomas PESQUET ?

 

Notre "Major Tom" dernière recrue est loin d’être une bleusaille.

 

Thomas PESQUET bénéficie de sept ans d’entrainement et de formation.

 

Recruté parmi huit mille candidats puis plus que six. Il est sélectionné par l’Agence Spatiale Européenne pour son endurance et ses performances. Sa ceinture noire de judo pèse également sur cette décision.

 

Ce civil de l’espace a abandonné les commandes de son Airbus pour un scaphandre sur mesure.

 

Mais que fait-il en dehors de nous dire ce qu’il fait ?

 

Son programme est tellement rempli que même les moments personnels sont planifiés.

 

Les samedis, maintenance et plomberie à bord d’ISS, il nous inonde de ces images de velcro, casiers et étagères rigoureusement répertoriés.

 

Le dimanche, il s’abandonne à Cupola, avec vue imprenable sur notre planète, pour un partage sans limite vers les réseaux sociaux de si beaux paysages diurnes, nocturnes, urbains et désertiques.

 

MISSION PROXIMA : 62 Expériences scientifiques médicales et technologiques.

 

Régulièrement la station spatiale reçoit des cargos russes, japonais et surtout par le privé américain SpaceX pour le dernier de février. Ceux-ci conditionnent les missions.

 

Le volet médical porte sur le vieillissement accéléré des artères et la perte musculaire en micro gravité. Thomas étudie l'équilibre diététique entre les dépenses énergétiques du corps et la façon de récupérer en vue de longs séjours futurs.

 

La technologie rejoint l’étude du comportement des liquides en impesanteur et l’expérimentation de surfaces de matériaux. Le programme MATISS traite de surfaces intelligentes capable de réagir à une contamination. Ce transfert de technologie sera bénéfique sur Terre pour les transports en commun ou en milieu hospitalier.

 

Thomas PESQUET participe aussi à plus de 50 expériences américaines canadiennes et japonaises. Il à effectué une sortie extra véhiculaire avec succès le vendredi 13 janvier pour un remplacement de batteries.

 

En mai, reviens s'il te plait…

 

Aussi spectaculairement que son départ, le retour sur Terre de Thomas Pesquet est prévu au mois de mai 2017 où il retrouvera sa gravité natale.

 

Après une réhabilitation nécessaire d'environ six mois et avant d'envisager, un nouvel entraînement, Il y aura les bilans et voir comment il récupère, en bon professionnel, a-t-il a bien effectué ses tâches et s'il est motivé pour une autre mission ou réorienter sa carrière.

 

Outre de se préparer à un avenir spatial radieux, Mars est sûrement noté dans l'agenda de ses rêves, Thomas PESQUET nous promets de belles retombées techniques et pédagogiques avec son excellente communication pour support.

 

François ARU, Médiateur scientifique.