L'hiver, on a de la chance. La nuit vient vite et le jour se lève tard : il y a plus de temps pour observer le ciel.

Alors, mettez votre doudoune et observons ce qui s'y passe ! Pour un peu que ce soient les vacances et que vous soyez en montagne, c'est un véritable festival chaque nuit.

 


Car les étoiles, même si on en parle moins lorsque c'est l'hiver, sont toujours au rendez-vous !

Plus vous montez en altitude, plus vous vous éloignez de la lumière des villes et des routes et plus vous apercevrez le contrastes entre les étoiles et la nuit. Enfin, étoiles est un raccourci, car tout ce qui brille n'est pas une étoile. Quand le soleil disparaît et que les nuages voyagent ailleurs qu'au-dessus de nos têtes, voici ce que vous pourrez apercevoir...

 

Tout d'abord la lune.


On la reconnaît immédiatement… quand elle est bien présente, évidemment.

En effet, une fois par mois, on peut dire qu'elle a « rendez-vous » avec le soleil : du coup, elle traverse notre ciel pendant le jour et ne se montre pas de la nuit ! C'est la nouvelle lune, celle qui double l'astre du jour, dans sa course dans l'espace.

La lune suit des phases puisqu'elle fait le tour de la terre en 28 jours. Chaque nuit elle nous montre donc un profil un peu différent. La lune est très mystérieuse : elle nous montre bien son visage, surtout quand elle est pleine. On y distingue des cratères et des mers. En revanche, on ne peut pas observer sa face cachée. Elle nous présente toujours son même côté.

 

Il a fallu attendre 1959 pour qu'un satellite russe lui fasse un portrait « de dos. »

C'est à ce moment-là qu'on s'est aperçu que l'autre côté, celui qui était tourné vers l'imm

ense univers était très différent : montagneux, criblé de cratères, bref, une vraie crinière de lion !

Et ce n'est pas tout : quand on ouvre l'oeil, la nuit, on fait aussi de belles rencontres….À suivre !

 

Interplanétairement vôtre,

La Boutique Spatiale

« Pour faire du ciel le plus grand terrain de divertissement »